Éventail Chinois | Mandarin Factory

Éventails Chinois

Découvrez notre collection d’Éventails Chinois

Vous fournir les meilleurs éventails chinois, c’est notre priorité. C’est pourquoi tous nos éventails sont d’authentiques éventails chinois, créés selon la tradition et le savoir-faire chinois. Nous nous engageons donc à proposer des éventails chinois de qualité. De plus, nous nous engageons à renouveler régulièrement notre catalogue d’éventails chinois, pour toujours étancher votre soif de découverte de la Chine. Enfin, nous nous engageons à répondre à toute vos demandes et questions en 48 heures maximum.

Histoire

Les éventails chinois ont une histoire vieille de plus de 3000 ans. Ils ont en effet été inventés pendant la Dynastie Shang (1570 – 1045 av. J.C). Le premier type d’éventails chinois s’appelait Shanhan, il était alors suspendu au dessus des calèches pour apporter un peu d’ombre et protéger les passagers de la pluie. L’éventail Shanhan était donc bien loin de la fonction qu’on lui connaît aujourd’hui ! Il était en fait plus proche d’un parapluie ou d’une ombrelle, selon la météo. Plus tard, le Shanhan a évolué et a reçu un long manche, et était fait de plumes d’oiseaux ou de soie. On l’appela alors éventail Zhangshan, et il était principalement utilisé par la garde d’honneur de l’Empereur ou en tant que décoration.

 Il n’a donc pas été utilisé à des fins de rafraîchissements avant la Dynastie Zhou, il y a plus de 2000 ans. A cette époque, il était encore principalement fait de plumes et était utilisé par la noblesse. Il a été popularisé à toutes les classes sociales chinoises au cours de la Dynastie des Hans (206 av. J.C. – 220 ap. J.C). A ce moment, il était principalement fait de bambou et de feuilles de roseaux, bien moins chers que les plumes, et donc accessible à toutes les classes sociales. Pendant la Dynastie Song (420 – 479), l’éventail lune, avec sa forme de demie lune, a été inventé et a connu un succès fulgurant envers les jeunes femmes, en particulier celles de la cour impériale. Il a ensuite évolué pour prendre différentes formes notamment rond et ovale. Les rivures de l’éventail étaient alors faites de petits os d’animaux ou de bambou, et la poignée était décorée de gravures porte-bonheurs, et parfois de pierres telles que la jade. Les éventails étaient déjà des magnifiques représentations de l’art traditionnel chinois, et l’écran de soie était souvent décoré de paysages, de fleurs ou encore de scènes mythologiques. Les peintures sur éventails étaient si appréciées qu’elles ont grandement participé à développer l’art chinois lui-même, et sont devenus un style d’expression artistique à part entière.

Aujourd’hui, les éventails les plus communs ne sont plus les éventails ronds, mais plutôt les éventails pliables, qui ont été introduit en Chine par les Japonais pendant la Dynastie Song. La légende raconte que les Japonais l’aurait créé après avoir été inspirés par les ailes de chauve-souris. Puisque l’éventail pliable était bien plus pratique et pouvait facilement être transporté partout, il est vite devenu un véritable élément de mode en Chine. Ils étaient alors des véritables objets d’artisanat, dont les rivures étaient faites de matériaux nobles, tels que des écailles de tortue, des cornes de bœuf, de l’ébène, du bambou marbré, des défenses d’éléphant en ivoire, ou de jade.

De nos jours, il y a plus de 500 types différents d’éventails chinois, parmi lesquels les plus célèbres sont ceux en bois de Santal de Suzhou, dans la province de Jiangsu, ou ceux en soie de Hangzhou, dans la province de Zhjiang.