Fêtes et Célébration Traditionnelles Chinoises | Mandarin Factory
Fêtes et Célébrations Traditionnelles Chinoises

Fêtes Chinoises -

Fêtes et Célébrations Traditionnelles Chinoises

de lecture - mots

Les fêtes et célébrations traditionnelles chinoises sont basée sur le calendrier chinois. C’est un calendrier luni-solaire : le premier jour de chaque mois coïncide avec la nouvelle lune, mais une année est basée, comme pour notre calendrier, sur le Soleil. C’est pourquoi les fêtes et célébrations chinoises ne sont pas toujours le même jour selon notre calendrier. Voici une liste non exhaustive des fêtes et célébrations traditionnelles chinoises les plus importantes, selon les régions, d’autres fêtes sont célébrées.

Nouvel An Chinois

Le Nouvel An Chinois (农历新年) arrive le premier jour du calendrier chinois, mais est célébré pendant une quinzaine de jours. C’est pourquoi sa date n’est pas fixe sur notre calendrier, mais se situe toujours entre le 21 janvier et le 19 février. C’est la célébration la plus importante de la culture chinoise.

Lanterne du nouvel an chinois

Les préparations commencent dès la semaine qui précède le nouvel an : il est de coutume de prier, notamment Zao Jun, le dieu de la cuisine, l’un des principaux dieux domestiques en Chine, ou encore nettoyer sa maison pour balayer le mauvais sort. Vient ensuite la célébration du Nouvel an chinois, aussi appelé fête de Printemps, dont les coutumes et célébrations varient selon les régions. De manière générale, les chinois souhaitent se débarrasser des mauvaises influences de l’an passé et prendre un nouveau départ.

Fete du nouvel an chinois

Le passage à la nouvelle année est traditionnellement célébré par un repas copieux comparable à notre repas de Noël. Dans le Nord de la Chine, l’on sert généralement des raviolis chinois que l’on mange aux alentours de minuit, pour se porter chance. En effet, leur forme fait penser au Sycee chinois, un lingot d’argent utilisé jusqu’au XXème siècle dans le commerce chinois. En parallèle, dans le sud de la Chine, l’on prépare plus souvent un Nian Gao, ou gâteau de nouvel an, fait à base de riz gluant, car les caractères de ce gâteau, 年糕, peuvent également être traduits par « année prospère ». Puisque tous les efforts sont mis en œuvre pour apporter le bon sort pour l’année à venir, il est interdit de nettoyer en ce jour, pour éviter de balayer la bonne fortune.

Feu d'artifice nouvel an chinois

A minuit, les Chinois célèbrent la nouvelle année en allumant des feux d’artifices, et en faisant autant de bruit que possible, de manière à éloigner les mauvais esprits, puis continuent les célébrations jusque tard.

Le premier jour de la nouvelle année, en plus d’être celui où l’on accueille les dieux et la bonne fortune, est celui dédié aux personnes âgées. Ainsi, il est de coutume de rendre visite à ses parents, grands-parents, où autres proches du troisième âge.

Le second jour, il est de coutume pour les femmes mariées de rendre visite à ses parents et autres proches, puisque traditionnellement, elles passaient plus de temps avec la famille de leurs maris.

Le troisième jour est celui du Dieu de la colère ardente, et avoir des invités peut porter malchance, on préférera une visite au temple.

Le quatrième jour seulement, les entreprises et commerces reviennent à la normale, et l’on célébrera ainsi la nouvelle année avec ses collègues.

Cul nouvel an chinois

Les repas et célébrations s’enchaînent jusqu’à arriver finalement au 15ème jour, le jour des lanternes. Il est de coutume de manger des tāngyuán, des boulettes de farine de riz trempées dans de l’eau sucrée bouillante ou du bouillon de viande. Les chinois allument alors des bougies à l’extérieur de leurs maisons, de manière à guider les esprits capricieux. Plus important encore, c’est en ce dernier jour de célébrations que les familles sortent dans les rues et allument des lanternes en papiers avant de les laisser s’envoler dans le ciel, pour quitter métaphoriquement leur passé pour un renouveau. Ces lanternes sont quasiment systématiquement rouges, pour célébrer la bonne fortune.

La Fête Qing Ming

La fête Qing Ming s’apparente à peu près à la Toussaint européenne, et se passe environ début avril selon notre calendrier. En Chine, les températures commencent alors à grimper et les pluies deviennent plus fréquentes, marquant alors le début des saisons de labourages et semis. C’est une fête intimement liée à l’agriculture, mais pas seulement. En effet, en ce jour, il est de coutume pour les chinois de se rendre sur les sépultures de leurs aïeux pour en nettoyer les tombes, mais aussi pour prier leurs ancêtres, et leur faire des offrandes rituelles, notamment des plats traditionnels et des bâtons d’encens.

La fête Qing Ming

Cette fête comprend à la fois des célébrations de printemps et une fête de la mort, ce qui en fait une célébration mêlant joie et tristesse. Il est alors de coutume de sortir et de profiter de la nature, à l’arrivée des beaux jours. En ce jour, les familles chinoises aiment sortir et faire voler des cerfs-volants en y accrochant des petites lanternes. Après les avoir fait virevolter, les chinois coupent les ficelles retenant les cerfs-volants, les libérant ainsi que les lanternes. Les croyances veulent que cela apporte bonne fortune et éloigne la maladie.

La Fête des Bateaux Dragons

La fête des bateaux dragons se produit le cinquième jour du cinquième mois du calendrier lunaire, soit en général en Juin, selon notre calendrier. Selon la légende, cette célébration vieille de plus de 2000 ans a pour origine de rendre hommage à Qu Yuan (340-278 avant Jésus Christ). Qu Yuan était un célèbre poète chinois connu pour son patriotisme, qui se serait noyé volontairement après avoir été expulsé de l’état. Sa contribution aux anciens versets chinois est énorme et lui doivent sa popularité.

fete bateau dragon

En ce jour, il est de coutume de participer ou d’assister à des courses de bateaux dragons, dont l’avant et l’arrière ont la forme d’un dragon traditionnel chinois. La légende dit que ces courses symbolisent les gens qui se sont rués sur leurs bateaux pour sauver Qu Yuan de la noyade. En ce jour, il est aussi courant de manger du zongzi, des papillotes de riz fourrées. Découvrez à quoi ressemble une course de bateaux dragons !

Fête Qixi

La fête Qixi est à la Chine ce que la Saint Valentin est à l’Occident, et tombe généralement en Août selon notre calendrier. Le festival est basé sur la très ancienne légende de Niu Lang et Zhi Nu. Niu Lang était un jeune fermier, qui, en promenant ses vaches, vit des fées se baigner. Encouragé par l’un de ses bœufs, taquin, il entreprit de leur voler leurs vêtements. La plus jeunes et la plus belles des fées, Zhi Nu, vînt à sa rencontre pour récupérer les affaires. Ils tombèrent ainsi éperdument amoureux et se marièrent. Mais la déesse des cieux découvrit cette relation entre un mortel et une fée, et créat alors la rivière argentée, condamnant Zhi Nu à tisser de son coté de la rive en observant son bien-aimé. Selon la mythologie, la rivière argentée symbolise la voix lactée, et Niu Lang et Zhi Nu représentent respectivement les étoiles Altaïr et Vega.

Fete de Qixi

Durant cette fête, les coutumes varient selon les régions, mais il est commun pour les femmes de prier Zhi Nu, notamment pour avoir son mythique savoir-faire en terme de tissage, mais aussi pour une fortune en amour. Offrez un cadeau typiquement chinois à votre valentine pour la fête Qixi une superbe boîtes à bijoux chinoises, de chez Dublein. En effet saviez-vous que la boite à bijoux à était inventé en Chine ?

Fête de la mi-Automne ou fête de la Lune

La fête de la Lune a généralement lieu en Août. Il s’agit du deuxième plus grand festival après le nouvel an chinois. La tradition vient du fait que les anciennes civilisations chinoises avaient observé la relation entre les mouvements lunaires et les changements de saison. Pour remercier la lune, ils lui offraient alors des sacrifices. La célébration vise aussi à commémorer Chang’e, qui, selon la mythologie chinoise, a bu un élixir pour protéger son bien-aimé mari, ce qui la fit s’envoler pour la lune, où elle réside indéfiniment dans un palais de jade.

Fete de la lune

En ce jour de la fête de la Mi-Automne, les familles chinoises offrent des offrandes à la lune, observent la pleine lune, mangent des gâteaux de lune, et expriment leurs sentiments à leurs proches qui vivent loin, en hommage à Chang’e séparée de son mari. D’autres célébrations sont communes dans certaines régions, telles que des danses de dragons traditionnels ou des envols de lanternes.

Fête des Fantômes

La fête des fantômes a lieu la quinzième nuit du septième mois du calendrier lunaire, connu comme le mois des fantômes, soit en général en Août ou Septembre pour notre calendrier. Pendant cette nuit, la croyance veut que les portes des Enfers s’ouvrent et permettent aux fantômes, notamment à ses ancêtres, de revenir sur Terre. En ce jour, les chinois ont pour habitude de bruler de l’encens et des papiers représentant de l’argent, et offrir de la nourriture en offrande aux esprits errants. L’idée et d’apaiser ces esprits.

Fete des fantomes

Si le mois des fantômes atteint son pic lors du quinzième jour, c’est parce que les chinois pensent que les fantômes qui ont erré pendant deux semaines sur terre sont affamés, c’est pourquoi on leur offre de la nourriture, souvent des plats végétariens. Les chinois cherchent aussi à prendre soin des esprits solitaires, ceux qui n’ont plus de famille. Les coutumes varient selon les familles et les régions. Par exemple, certaines familles aiment célébrer ce jour en allant à l’opéra, il est alors commun de laisser le premier rang vide pour les esprits. D’autres familles, après avoir laissé des offrandes, se nettoient le corps avec des feuilles de lotus, signe de pureté, pour empêcher les esprits de les suivre à la maison. Certaines régions commémorent également ce mois des fantômes en déposant des bateaux miniatures sur les rivières, auxquels ils accrochent des lanternes, dans le but de guider les fantômes et esprits errants.

Fête du Double Neuf

La fête du Double Neuf, ou fête Chongyang, est appelée ainsi car elle se produit le neuvième jour du neuvième mois lunaire, soit généralement en Octobre. En Chine, le nombre neuf est intimement associé au Yang, symbole masculin, par opposition au Yin, symbole féminin. Ce double neuf apporte alors trop de Yang et est potentiellement dangereux. Pour se protéger du danger, il est de coutume de grimper ou de randonner en montagne, pour se protéger des maladies.

Fete du double neuf

En effet, pendant la dynastie Dang, beaucoup de poètes ventaient les mérites de l’air de la montagne, et aujourd’hui, les familles aiment partager un moment de randonnée ou d’escalade. Beaucoup aiment également admirer les chrysanthèmes qui fleurissent à cette période, ou en boire en liqueur. En effet, la croyance veut que les chrysanthèmes peuvent chasser les mauvais esprits, éloigner la maladie et le mauvais sort.

La deuxième signification de la fête est due au fait que le chiffre 9, « jiu » en chinois, veuille aussi dire « long », rapport à la longévité. Il est alors de coutumes de commémorer les personnes âgées, en leur rendant visite, les amenant à la montagne, ou passer des moments en famille.

Fête du Solstice d’Hiver

La fête du Solstice d’hiver, également appelée fête Dongzhi, est une célébration très importante en Chine, puisque c’est le jour ou la nuit est la plus longue. Après cette journée, le temps d’ensoleillement devient de plus en plus long, ce qui apporte de l’espoir aux chinois. C’est pourquoi il fût un temps ou la fête Dongzhi était aussi importante que le Nouvel An Chinois. Typiquement, les familles chinoises célèbrent cette journée autour d’un repas, généralement en mangeant des raviolis chinois, des boulettes de riz collants, ou en vouant un culte aux dieux, au paradis, mais également à leurs ancêtres, pour s’apporter une bonne fortune.

Fte du soltice d'hiver


Inscris-toi pour recevoir les dernières nouveautés ainsi que de nombreux codes de réduction